• demander votre devis en ligne

  • Parlons de votre projet
    autour d’un café !

    être rappeler

Vos articles en avant avec la publicité Native

Affichez-vous sur les plus grands médias du monde avec la publicité native

Comment profiter de la visibilité des autres avec le Native Ads ?

Et si vous pouviez apparaitre sur Le Monde, Les échos ou encore Déco.fr ? Sachez que c’est possible mais pour cela il vous faut 3 choses : Des contenus de type « article de blog », Un super spécialiste en native ads (Ls Project par exemple), Un budget conséquent pour pouvoir rentrer sur les régies de type Taboola ou outbrain.

Le native advertising est une publicité digitale diffusée sur un site support. Elle prend la forme de publications liées ou de contenus similaires (page web, newsletter, vidéo, etc.). Autrement dit : la publicité native ressemble au contenu éditorial du site diffuseur (même design, même ergonomie, même charte graphique, même ligne éditoriale).

L’avantage de ce contenu sponsorisé est de passer quasiment inaperçu. L’expérience de l’internaute n’est pas perturbée. A l’inverse des bannières du display, l’aspect intrusif est plus faible. Les native ads correspondent mieux aux attentes du public et génèrent plus d’engagement.

Le développement de ce type de publicité en ligne vient aussi de l’avènement des bloqueurs de pub. Depuis 2013, ces adblokers ont mis à mal la publicité display. Résultat : les annonceurs comme les diffuseurs ont misé sur ce nouveau type de pub digitale parfaitement intégrée.

Le contenu des pubs native est utilisé pour travailler le brand marketing. C’est un levier de médiatisation engendrant beaucoup de trafic. Et même si le taux de conversion n’est pas élevé, l’effet de volume joue pour la notoriété du message de l’annonceur

Les native ads sont proches du publi-rédactionnel. Une distinction toutefois les différencie : la mesure de la performance. La publicité native permet d’analyser divers indicateurs pour évaluer la portée de la campagne payante. Exemple : nombre de partage, temps passé par l’internaute, etc.

Ce format publicitaire présente plusieurs avantages :

  • il renforce l’image de marque : le native ads apparaît pertinent en termes d’expérience utilisateur 
  • l’importance d’un message au contenu de qualité est rassurante pour le lecteur 
  • il associe la marque à un média : un article sponsorisé diffusé sur un média de référence booste la crédibilité de la marque 
  • il rompt avec l’aspect intrusif de la pub traditionnelle pour se tourner vers une vision de conseils à l’internaute. Le contenu n’impose plus un produit mais le suggère. Il n’est pas subi, il se partage 
  • il garantit une meilleure visibilité grâce à sa discrétion et à son intégration 

Notez que le contenu sponsorisé est identifié comme tel. Sa teneur n’est pas dissimulée aux internautes. Cette transparence entre l’annonceur et le lecteur apporte un surplus de confiance. Cette transparence prend trois formes 

  • La mention : « Sponsorisé par », « En partenariat avec », « Recommandé par »…
  • La désignation : Logo de la marque, nom de la marque ou de l’e-commerçant…
  • La différenciation : par un encadré, par la couleur, par le CTA…

Les principales plateformes de native ads sont :

  • Taboola : cet acteur a comme prestataires de recommandations de contenus des sites majeurs comme BFM TV, 20minutes.fr, L’Express, Ouest France, MSN, Europe 1.
  • Outbrain : cet acteur a comme prestataires de recommandations de contenus des sites majeurs comme Le Figaro, Le Monde, Franceinfo, Le Parisien, Orange, L’Obs, Huffington Post, LCI, Le Point, Liberation.
  • Ligatus : cet acteur a comme prestataires de recommandations de contenus des sites majeurs comme Linternaute.com, BFM TV, 20minutes.fr, L’Express, Orange, MSN, RTL, Europe 1, Planet.
  • Adwords : c’est le réseau Display de Google qui permet de toucher une audience potentielle de 32 millions de visiteurs uniques mensuels.

On recense quatre catégories de native ads :

  • In feed
    • In feed social : c’est un format qui est intégré aux fils d’actualité des réseaux sociaux. Exemples : tweet ou hashtag sponsorisés sur Twitter, publications sur Facebook, Instagram, LinkedIn ou Tumblr 
    • In feed éditorial : c’est un format parfaitement intégré au fil d’actualité de sites ou d’applications mobiles. Exemples : page article, vidéo, livre blanc 
    • In feed externe : c’est un format identique au précédent sauf qu’il renvoie vers une page extérieure au site consulté 
  • Promoted listing : c’est un format destiné aux boutiques en ligne qui permet de présenter des offres commerciales dans un but de vente directe. Exemples : tableaux à plusieurs entrées ou à plusieurs onglets, liens.
  • Modules de recommandation : c’est un format qui comprend des liens amenant le lecteur à consulter d’autres contenus susceptibles de l’intéresser. Exemples : liens vers le site éditeur, vers d’autres sites éditoriaux ou du brand content.
  • Le sur-mesure : c’est un format personnalisé qui résulte d’une collaboration entre les éditeurs et les annonceurs.

Ce que LS Project vous propose


LS Project devient le stratège de votre campagne payante de publicités native. Nous vous proposons :

  • la rédaction des pages de conversion : nous créons le contenu de vos landing page pour optimiser votre tunnel de conversion 
  • le choix des visuels et du titre : nous créons vos visuels et votre texte en tenant compte des exigences du native ads 
  • le choix des supports de diffusion : nous sélectionnons les supports de diffusion en fonction de votre cahier des charges et de vos objectifs d’audience 
  • tracking et rapport : nous effectuons le suivi de votre campagne native ads et nous vous en rendons compte régulièrement via un rapport.

une solide expertise pour votre projet digital

devis express

Comment bien faire du native ad ?

Pour bien faire de la publicité native, il faut que le contenu sponsorisé respecte :

  • le placement : il doit se situer à l’intérieur des autres contenus (in-stream)
  • la forme : il doit ressembler le plus possible au contenu éditorial 
  • l’intégration : la page d’atterrissage doit être hébergée sur le site consulté par l’internaute 
  • l’objectif : le contenu sponsorisé doit viser avant tout l’engagement autour d’une marque et moins la vente directe.